Arrière-boutiques    

Une ethnographie des processus créatifs

Le terrain de la création concentre plus que d’autres une foule d’Hommes et d’objets, nos fidèles médiateurs au sein du processus social. Comme si pour vivre l’éphémère il fallait plus encore tracer son chemin avec eux. Humains et non humains sur un pied d’égalité. Il y a encore aujourd’hui un côté animiste dans nos rapports aux choses.

La métaphore théâtrale est utile pour rendre compte de ces terrains courts, de ces partitions intimes qui ponctuent des histoires de vies, accomplissant l’œuvre personnelle ou collective. Les temps de l’enquête sont fidèles aux temps des acteurs. Les temps incarnés m’intéressent, les durées et les rythmes, ces petites fins provisoires que l’on met en scène, toujours en tension. Je me penche sur les « coulisses », les révèle avec prudence et respect.

En filigranes il y a la recherche d’une théorie anthropologique qui veut contribuer à la compréhension des actes de création, des mondes au sein desquels ils prennent vie, en termes de traits qui caractérisent tous les êtres humains.

www.andrepierrearnal.com

Voir le film, Arnal. Journal d'une main.

www.machamakeieff.com